RSFK : Rencontre Scientifique Francophone du Kansai 2015 – Kyoto

Sciencescope organise une Rencontre Scientifique Francophone du Kansai (RSFK).
Venez nombreux! Faites passer l’information autour de vous, merci!
 
Elle aura lieu le 17 octobre 2015 de 14h à 16h, et sera en français.
 
Lieu : salle Inabata, Institut Français du Japon – Kansai, Kyoto.
Informations sur le site de l’Institut : http://bit.ly/1VWqulm
Entrée gratuite, et ouverte à tous.
 
Lors de cette rencontre deux chercheurs présenteront leurs travaux et un pot amical sera servi par l’association à la suite des présentations afin de favoriser les échanges.
 
Programme :
 
Présentation 1 : Histoire de poulpes volants
Cécile Laly
CREOPS, Université Paris-Sorbonne – Nichibunken, Kyoto
Chercheure invitée par Hakuho Foundation
 
Présentation 2 : La décennie perdue de la construction automobile française (2005-2015) : causes et remèdes
Stéphane Heim
Maître de Conférences au Département de Sociologie,
Faculté des Lettres, Université de Kyoto
 
 
Pour toute information supplémentaire, vous pouvez nous contactez via tresorier@sciencescope.org

 


 

Résumé des présentations :
 
Cécile Laly
CREOPS, Université Paris-Sorbonne – Nichibunken, Kyoto, Chercheure invitée par Hakuho Foundation
 
Histoire de poulpes volants
 
Depuis la deuxième moitié du xxe siècle, les cerfs-volants n’attirent plus les enfants qui n’ont plus la place de les faire voler dans les rues des grandes villes et qui ont remplacé les jouets artisanaux par des jouets industriels. Le nombre de fabricants a considérablement baissé, faisant de cette profession un métier en voie de disparition. Malgré ce déclin, dans les années 1960, un mouvement de sauvegarde a vu le jour grâce à l’enthousiasme de personnes individuelles, telles que les fabricants professionnels, qui perpétuent les traditions de leur famille et la culture de leur région ; les fabricants amateurs, les cerfs-volistes, et les collectionneurs, qui continuent de faire vivre les cerfs-volants et qui aident les fabricants professionnels à survivre ; ou encore les artistes, directeurs de film et auteurs qui ne sont ni des spécialistes ni des passionnés de cerfs-volants, mais qui participent inconsciemment à la transmission de la culture cerf-voliste aux prochaines générations en faisant référence aux cerfs-volants dans leurs travaux respectifs.
Dans cette présentation, il s’agira de présenter ces différents groupes d’individus en lien avec la culture cerf-voliste ; l’histoire des familles de fabricant et leur héritage ; la contribution des passionnés au mouvement de préservation ; et celle des artistes qui illustre le fait que les cerfs-volants sont présents dans la vie quotidienne des Japonais, même lorsqu’ils n’en sont pas conscients. Cela soulèvera également le problème méthodologique de l’approche d’un sujet sociologique par une historienne de l’art.

Stéphane Heim
Maître de Conférences au Département de Sociologie, Faculté des Lettres, Université de Kyoto
 
La décennie perdue de la construction automobile française (2005-2015) : causes et remèdes
 
Si la thématique de la désindustrialisation est vieille (l’industrie manufacturière française est passée de 5.1 millions d’emplois en 1980 à 3 millions aujourd’hui), il est curieux de noter que les profondes mutations en œuvre dans l’industrie automobile européenne n’ont que peu alarmé l’opinion publique et les pouvoirs publics avant la crise financière de 2008-2009. Pourtant, en France, la production de véhicules particuliers a atteint son sommet historique en 2005 (3.1 million VP), et depuis la baisse a été continue, avec moins de 1.5 million de véhicules produits en 2014. De même, la dégradation du solde commercial de l’industrie automobile suit son cours depuis 2004, avec pour la première fois un déficit en 2008. Il faut alors bien se rendre à l’évidence que les causes de ce « décrochage » sont bien antérieures à la crise financière. Que s’est-il passé et comment remédier à cette dégradation sans précédent dans l’histoire de l’industrie française ? Cette présentation s’efforcera de présenter les conditions qui ont précipité cette chute, tout en mettant en perspective les différentes mesures qui ont été prises depuis 2009 pour renforcer la filière automobile française. Nous verrons à cette occasion qu’il est devenu difficile aujourd’hui de raisonner en termes d’industrie nationale sans faire référence à tout le moins à « l’industrie automobile européenne » et à la thématique de la compétitivité.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *